Covid : rencontre avec l'expert qui accuse la Chine

·2 min de lecture

Quand Jamie Metzl a commencé à parler d’une possible fuite de laboratoire à l’origine de la pandémie de Covid-19, le seul à tenir un discours similaire était… Donald Trump. Depuis, ce démocrate expert auprès de l’OMS a fédéré de nombreux scientifiques derrière son hypothèse. De lanceur d’alerte jugé conspirationniste, Jamie Metzl est devenu le porte-drapeau d’un combat. Extraits de notre entretien.

Paris Match. Vous avez, dès janvier 2020, lancé l’alerte sur la possible responsabilité de l’Institut de virologie de Wuhan, en Chine, dans l’origine du Covid-19. Vous êtes persuadé que le virus s’est échappé de ce laboratoire. Comment êtes-vous arrivé à cette conclusion ?

Jamie Metzl.C’est une simple hypothèse, à laquelle je crois à 85 %. Selon une autre, le virus proviendrait du marché animalier de Wuhan, mais le problème est que près de la moitié des premières victimes infectées n’avaient eu aucun contact avec ce marché. Par ailleurs, on n’a jamais retrouvé l’animal à l’origine du Covid-19, alors que, pour de nombreuses autres pandémies, on y est parvenu. 

Lire aussi:L'OMS à Wuhan : enquête sous haute surveillance

Mais vous n’êtes pas virologue, ce que vos détracteurs ne manquent pas de rappeler…

Sauf que je connais beaucoup mieux la Chine qu’eux ! Si j’y retournais aujourd’hui, je serais immédiatement arrêté car je ne suis pas la “ligne” du Parti. Je le concède : mon dernier cours de biologie remonte au lycée. J’ai décroché des tas de diplômes [universités Brown, Harvard, Oxford], mais pas dans des matières scientifiques. Je me suis passionné sur le tard pour la génétique et la révolution biotechnologique, et j’ai tout appris seul. J’ai écrit des livres sur le sujet. Et depuis 2009 j’ai rejoint l’Organisation mondiale de la santé [OMS], en tant que membre du comité d’experts chargé de développer des normes sur l’édition du génome humain. J’ai aussi travaillé à la Maison-Blanche sous Bill Clinton, au Conseil de sécurité nationale. Mon mentor s’appelait Richard Clarke, devenu célèbre pour avoir prédit le 11 Septembre. Lui me répétait que lorsque les experts se focalisent sur un seul élément pour expliquer une(...)

Lire la suite sur Paris Match

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles