Covid : la recherche s'est-elle trop focalisée sur les traitements à base de chloroquine ?

·1 min de lecture

Il y a un an, une étude publiée dans " The Lancet " pointait du doigt l’inefficacité de l'hydroxychloroquine contre le Covid-19, avant d'être retirée quelques jours plus tard. Le début d’une longue liste de travaux scientifiques qui se sont entêtés à étudier la même molécule.

Comme un dîner de famille au cours duquel les débats n’en finissent plus. Où chacun s'entête dans ses arguments. D’un côté, les partisans de la chloroquine, dont beaucoup accusent le camp adverse d'être soumis à l’industrie pharmaceutique. De l’autre, ceux qui martèlent que le débat devrait être clos depuis des mois, études scientifiques à l’appui. Et celles-ci ne manquent pas. Elles sont même trop nombreuses, d’après certains chercheurs qui dénoncent un emballement médiatico-politique.De tous les traitements, la chloroquine gagne largement la première place en matière de nombre d’études et d’essais cliniques réalisés. D’après un article publié par Nature le 12 mai dernier 250 essais cliniques incluant hydroxychloroquine et chloroquine ont été menés. Ceux-ci ont inclus plus de 30 000 patients… contre à peine 20 000 pour le remdesivir, à la deuxième place du podium. Loin derrière, la plasmathérapie a fait l’objet de moins de 150 essais cliniques, tout comme l'ivermectine, le favipiravir ou le tocilizumab. Pour Nathan Peiffer-Smadja, infectiologue à l’hôpital Bichat, à Paris, " avoir conduit autant d’essais randomisés sur la même molécule, sur la même maladie, c’était du jamais vu dans l’histoire...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

Bob Dylan fête ses 80 ans : ses 5 chansons les plus marquantes

Origine du Covid-19 : des laborantins de Wuhan malades dès novembre 2019

Pourquoi vous ne connaîtrez sans doute pas le nombre réel de morts du Covid

Cluster à Bordeaux : un variant du Covid "très rare" et "préoccupant"

Présidentielle en Syrie : vaccination anti-Covid au compte-gouttes à Idlib, en zone rebelle

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles