Covid : « Est-il raisonnable de tout miser sur la stratégie de vaccination ? »

Propos recueillis par Géraldine Woessner
·1 min de lecture
Peut-on se satisfaire de 300 morts par jour ? C’est la question que posent, en creux, les membres de la mission d’information constituée au Sénat pour évaluer les effets des mesures de confinement.
Peut-on se satisfaire de 300 morts par jour ? C’est la question que posent, en creux, les membres de la mission d’information constituée au Sénat pour évaluer les effets des mesures de confinement.

Peut-on se satisfaire de 300 morts par jour ? C'est la question que posent, en creux, les membres de la mission d'information constituée au Sénat pour évaluer les effets des mesures de confinement. Ses membres, en manque d'informations, ont commandé une étude à l'ANRS-Maladies infectieuses émergentes (dont le directeur, le Dr Yazdan Yazdanpanah, siège aussi au conseil scientifique). L'agence nationale s'attachera à déterminer dans quelles conditions la France pourrait passer à une circulation minimale du virus. « Nous devons dès à présent réfléchir à la manière dont la gestion de l'épidémie va se poursuivre une fois les vaccins disponibles », confie le sénateur Bernard Jomier (apparenté PS), président de la mission.

Le Point : Avec plus de 30 000 cas positifs par jour, plus de 30 000 personnes hospitalisées et environ 6 000 patients en réanimation, la situation épidémique reste préoccupante en France. Le gouvernement envisage toutefois une levée très progressive des restrictions, si la situation sanitaire le permet. Pensez-vous qu'il est possible de changer de stratégie ?

French Senator Bernard Jomier attends at the hearing of French Minister of Health Olivier Veran at commission of inquiry on the Coronavirus 'Covid-19' at French Senate in Paris, France, on September 23, 2020. (Photo by Daniel Pier/NurPhoto) (Photo by Daniel Pier / NurPhoto / NurPhoto via AFP), French Senator Bernard Jomier attends at the hearing of French Minister of Health Olivier Veran a [...] Lire la suite