Covid : les régions peuvent-elles vraiment accélérer la campagne de vaccination ?

·1 min de lecture

Les présidents de régions plaident pour être associés à la campagne vaccinale en achetant directement des doses aux laboratoires ou en mettant des lieux à disposition pour la vaccination. Un enjeu hautement politique à quelques mois des élections régionales.

Coup de com' ou initiative de bon sens ? Depuis quelques jours, les présidents de régions font pression sur l'exécutif pour remédier aux débuts laborieux de la campagne de vaccination. Ces élus proposent leur aide logistique et demandent à jouer un rôle central de coordination. "Ce démarrage est regrettable, mais il n’est pas trop tard pour redresser la barre" plaidait le 6 janvier Renaud Muselier, président de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur au cours d'un conseil qui rassemblait tous ses homologues. Quel réalisme dans ces interventions ? Marianne fait le point.Que proposent les présidents de régions ?Les édiles régionaux ont formulé 9 propositions parmi lesquelles vacciner en priorité vers les départements ayant le taux d'incidence le plus élevé. Surtout, les régions proposent leur aide sur trois points.D'abord, l'achat de doses. Regroupées au sein de l'association des Régions de France, les collectivités régionales demandent à pouvoir effectuer des commandes de vaccins directement auprès des laboratoires sans passer par l'État, comme certaines l'avaient fait avec les masques au cours de la première vague. "Le siège de la région était presque devenu un drive de masques, avec une organisation militaire :...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

Covid-19 : passer par Doctolib pour se faire vacciner, un risque pour les données personnelles ?

Covid-19 : "On assiste à une déstabilisation complète de tous les troubles psychiatriques"

Cancer et vaccin contre le Covid : "Pas de raison de craindre des effets secondaires plus importants"

Covid : pour ou contre un passeport vaccinal ?

Après les variants britanniques et sud-africains, des mutations du Covid-19 détectées au Japon