Covid: quarantaine levée en France pour les vaccinés arrivant d'Afrique du Sud

·2 min de lecture
Les voyageurs arrivant en France depuis l'Afrique du Sud et disposant d'un schéma vaccinal complet ne sont plus soumis à une quarantaine de dix jours (AFP/STEPHANE DE SAKUTIN)

Les voyageurs arrivant en France depuis l'Afrique du Sud et disposant d'un schéma vaccinal complet ne sont plus soumis à une quarantaine de dix jours, selon un décret publié jeudi.

L'Afrique du Sud passant de la catégorie "rouge écarlate" à la catégorie "rouge", la quarantaine de dix jours ne reste obligatoire que pour les voyageurs dont le schéma vaccinal n'est pas complet.

Les voyageurs sont toujours tenus de présenter, avant le départ d'Afrique du Sud, un test RT-PCR ou antigénique négatif de moins de 48h pour la France métropolitaine, de moins de 24h pour les territoires ultramarins.

En outre, pour se rendre à la Réunion ou à Mayotte en provenance d'Afrique du Sud, le motif impérieux reste obligatoire.

L'Afrique du Sud avait été placée sur la liste rouge écarlate juste après l'annonce fin novembre de la détection d'Omicron. Ce variant hautement contagieux et dont les multiples mutations ont fait craindre une résistance aux vaccins, avait déclenché une panique mondiale.

Le ministère sud-africain des Affaires étrangères s'est réjoui sur Twitter de la levée de ce restrictions, qui vont permettre aux Sud-Africains vaccinés de voyager en France sans quarantaine mais aussi sans motif impérieux à justifier.

Plusieurs pays, dont la Grande-Bretagne, les Etats-Unis ou l'Allemagne avaient déjà assoupli leurs restrictions à l'égard des voyageurs en provenance d'Afrique australe ces dernières semaines. Ces décisions ont suivi la constatation que les vaccins protégeaient assez efficacement contre Omicron, un variant par ailleurs déjà largement répandu dans le monde.

Alors que la France a atteint un record de 335.000 nouvelles contaminations au Covid mercredi, l'Afrique du Sud, qui teste sans doute largement moins, ne comptait que 11.000 nouveaux cas.

Le gouvernement sud-africain a annoncé fin décembre avoir dépassé le pic de sa vague Omicron, avec une augmentation seulement "marginale" des décès et pas de changement alarmant en termes d'hospitalisations.

Officiellement le pays le plus touché par la pandémie en Afrique, il a déjà recensé 3,5 millions de cas, sur une population de 59 millions, et plus de 91.000 décès.

lc-ger/bow

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles