Covid: en psychiatrie, la crainte d'une deuxième vague "pire que la première"

A l’hôpital psychiatrique Ville-Evrard de Saint-Denis, les médecins redoutent les effets de ce deuxième confinement. Confrontés à une "explosion de la demande", ils s'attendent à une deuxième "vague psychiatrique" pire que la première.