Covid, présidentielle, Europe... Ce qu'a dit Emmanuel Macron aux Français lors de ses vœux pour 2022

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
© Sipa
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Alors que 2021 s'achève, Emmanuel Macron a adressé vendredi à 20 heures depuis l'Elysée ses traditionnels voeux de bonne année aux Français. Cette année, l'allocution a une saveur particulière. Il s'agit des derniers qu'il prononce de son quinquennat et ils sont adressés à près de cent jours de la prochaine élection présidentielle. L'occasion pour le président de la République, qui n'a pas encore officiellement renouveler sa candidature, de défendre le bilan et de présenter sa vision de l'avenir.

"2022 peut-être sera l'année de sortie de l'épidémie"

Après un hommage au 123 000 Français ayant perdu la vie et un remerciement adressé au personnel soignant, le président a rappelé que les semaines qui venaient allaient "être difficiles" mais qu'il y avait des raisons d'espérer : "Nous avons pour nous l'arme du vaccin et les acquis de notre expérience collective".

Profitant de l'occasion, il a appelé tous les Français qui ne l'avaient pas encore fait à être "responsable" et à se faire vacciner. "Faites ce geste simple pour vous, pour vos compatriotes, pour notre pays. Toute la France compte sur vous", a t-il déclaré.

Lire aussi - TRIBUNE. Des citoyens et élus représentant les Français de l'étranger appellent à réélire Emmanuel Macron

La défense de son bilan

L'occasion aussi de défendre son bilan en évoquant longuement les réformes entreprises pendant son quinquennat. "A la cavalcade", il a évoqué, la "réindustrialisation", le "retour des entreprises",  "le développement des énergi...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles