Covid : pourquoi il est trop tôt pour enlever les masques

·1 min de lecture

Alors que la France connaît un décrue durable de l'épidémie de Covid-19, notamment grâce à la vaccination massive de la population, Philippe Amouyel, professeur de santé publique au CHU de Lille était l'invité de Romain Desarbres dans Europe Midi. Le spécialiste a dressé un bilan de la situation sanitaire et a donné son point de vue sur l'intérêt de l'administration d'une troisième dose à l'ensemble de la population.

>> LIRE AUSSI - Covid-19 : les agences d'intérim débordées pour remplacer les soignants non-vaccinés

Recul de l'épidémie

"On est sur la fin de l'épidémie. Ce qui est très positif, c'est qu'on est tombés en terme de taux d'incidence au-dessous des seuils d'alerte. On est a 40 cas [pour 100.000 habitants, NLDR] pour l'ensemble de la France", rappelle Philippe Amouyel. Au vu de l'amélioration de la crise sanitaire, pourquoi n'enlève-t-on pas le masque ? "On est au début de cette décroissance épidémique", répond Philippe Amouyel. L'épidémiologiste prévient : "il existe encore 600.000 Français fragiles qui ne sont pas vaccinés et qui pourraient être à l'origine d'une saturation sanitaire si l'épidémie reprenait". 

Un phénomène qui pourrait être amplifié par le redoux automnal. "Le froid arrive et on va tous se retrouver ensemble et cela va faciliter la circulation du virus. Donc il faut rester prudent et sortir progressivement de cette épidémie et des mesures barrières."

Pas de nouvelle vague

Est-il possible que la France connaisse une nouvelle vague de Covid-19 c...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles