Covid : pourquoi l'exécutif surveille de près les manifestations contre le pass sanitaire

·1 min de lecture

Quelques jours après son annonce par Emmanuel Macron, la mesure continue de mobiliser contre elle dans la rue. Samedi, 114.000 personnes ont manifesté à travers la France, le plus souvent dans le calme, pour protester contre le pass sanitaire et la vaccination obligatoire des soignants. Des rassemblements auxquelles participaient certaines figures de l'opposition, et qui sont scrutés de près par l'exécutif.  

>> Retrouvez Europe matin week-end en podcast et en replay ici 

Samedi, le nombre de manifestations et de manifestants était nettement supérieur aux anticipations des services de l’Etat, avec parfois des messages très durs contre le gouvernement, comme ceux dénonçant une "dictature sanitaire". Mais ces rassemblements se sont globalement bien déroulés. Le gouvernement a suivi ces cortèges avec beaucoup d’attention mais aussi "avec sérénité, pas comme pendant les gilets jaunes" explique une source élyséenne. 

Des profils très divers chez les manifestants

Il n’a pas échappé non plus à l’exécutif la présence dans les cortèges de cadres du Rassemblement national, mais aussi celle de Marion Maréchal à Paris. Celle de militants La France insoumise a aussi été relevée. Mais ce qui frappe le plus le gouvernement, c’est la diversité des profils des manifestants, avec notamment des gilets jaunes, des personnels soignants, des policiers et des gendarmes ou encore des cadres et des mères de famille. 

Au lendemain de ces protestations, le gouvernement est désormais concentré sur ...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles