Covid : pourquoi les derniers chiffres de l'épidémie incitent à l'optimisme

·1 min de lecture

Alors que la première étape du déconfinement progressif a démarré lundi, le reflux de l'épidémie de coronavirus est enfin net en France. A deux semaines exactement de la réouverture des commerces et des terrasses, tous les indicateurs sont en effet à la baisse dans le pays. Un constat plutôt rassurant, puisque dans certaines villes particulièrement frappées par l'épidémie il y a quelques mois, les hôpitaux désemplissent petit à petit.

>> Retrouvez Europe midi en replay et en podcast ici

Des données encourageantes donc, à commencer par celles du taux d'incidence, c'est-à-dire le nombre de cas pour 100.000 habitants, qui était au dessus des 400 il y a un mois. Désormais, il est de 224 au niveau national. Avec un seul petit bémol à soulever tout de même concernant la tranche d'âge des 20-40 ans, qui enregistre de son côté un taux supérieur à 350.

>> EN DIRECT - Coronavirus : suivez l'évolution de la situation mercredi 5 mai

Les services de réanimation commencent à respirer

Concernant le taux de reproduction, soit le nombre de personnes qu'un seul malade contamine, il se situe quant à lui aux alentours de 0,85, soit en dessous de 1. Un indicateur clair que l'épidémie recule et une bonne nouvelle qui commence en plus à se faire sentir dans les hôpitaux.

Le 15 avril dernier en effet, il y avait encore 2.000 admissions quotidiennes de patients Covid-19 dans les établissements de santé français. Aujourd'hui, ce chiffre est redescendu en dessous de la barre de 1.500, ce qui...


Lire la suite sur Europe1