Covid : pourquoi le Danemark abandonne le vaccin AstraZeneca

·1 min de lecture

Les autorités sanitaires danoises confirment, ce mercredi 14 avril, que le vaccin d'AstraZeneca sera purement et simplement retiré de leur programme de vaccination.

Le Danemark sera-t-il le premier d’une longue liste ? Les autorités sanitaires du pays viennent d’annoncer leur renoncement définitif au vaccin AstraZeneca contre le Covid-19. En cause, ses effets secondaires " rares " mais " graves ". Søren Brostrøm, directeur du Conseil national danois de la santé, a déclaré lors d’une conférence de presse qu’il existe un lien probable entre le vaccin et les rares cas de thromboses observés dans plusieurs pays.L’agence européenne du médicament était arrivée à la même conclusion le 7 avril, considérant que les thromboses devaient être ajoutées à la liste des effets secondaires rares du vaccin. En France, l'ANSM évoque douze thromboses atypiques depuis le début des injections du vaccin, dont 4 décès.Une épidémie contrôlée dans le paysLes autorités justifient leur décision par la situation du pays, où l'épidémie apparaît contrôlée. Chaque jour, environ 650 nouvelles contaminations sont recensées. D’autres sérums y sont également disponibles : ceux de Pfizer, Moderna et de Janssen, permettant de continuer la campagne de vaccination. L'abandon d’AstraZeneca décale tout de même d'au moins trois semaines le programme d'immunisation danois, qui prévoyait la vaccination de tous les plus de 16 ans pour le mois de juillet. En tout, 5,2 millions de doses du Vaxzevria, soit de quoi...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

Covid : greffés ou dialysés, ils vont recevoir une troisième dose de vaccin

Covid-19 : le nombre de cas à la hausse en Inde, une explosion en trompe-l’œil

Covid : comment des maires s'affranchissent tranquillement du calendrier de vaccination

Autotests, vaccination des plus de 55 ans : les nouveautés dans la lutte contre le Covid-19

Crise du Covid-19 : à part critiquer Macron, l’opposition est-elle sans solutions ?