Covid : pourquoi il est "absolument normal" de voir des gens contaminés malgré le vaccin

·1 min de lecture

C'est un chiffre qui peut, à première vue, inciter à ne pas se faire vacciner : en Israël, 40% des nouvelles contaminations au coronavirus concernent des personnes qui ont déjà reçu leurs injections, comme l'affirmait récemment l'ancien directeur général de la Santé de l'État hébreu. Pourtant, la virulence actuelle du variant Delta explique en partie ce chiffre et ne doit pas décourager les Français dans leur effort de vaccination, à l'heure où se dessine une sorte de plateau vaccinal en France. C'est en tout cas le message de Benjamin Davido, infectiologue à l’hôpital Poincaré de Garches et invité d'Europe 1, mardi soir.

Vers des formes seulement bénignes ?

"C'est absolument normal" d'avoir des gens vaccinés dans ces nouvelles contaminations, rassure d'emblée le spécialiste. "Quand vous avez beaucoup de gens vaccinés, vous avez par définition des gens qui vont se retrouver dans le lot" (des nouveaux cas). Pour lui, la vraie question est de savoir si ces personnes positives mais vaccinées font des formes graves de la maladie. "La réponse est non", affirme-t-il.

>> Retrouvez toutes les interviews en replay et en podcast ici

Et l'infectiologue de prédire l'évolution du Covid-19 lors des prochains mois et années. "Ce qui va se passer, c'est que le Covid va faire une percée dans la famille des coronavirus. Chaque hiver, au lieu de dire 'j'ai des courbatures, j'ai la grippe', on aura le nez qui coule et on dira 'j'ai le Covid'. Comme on est vacciné, on ne fera pas de forme g...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles