Covid : plainte d'une famille après le décès d'un proche vacciné avec AstraZeneca

·1 min de lecture

La famille d'un homme de 63 ans, décédé en mars en Haute-Savoie de "multiples thromboses" après avoir reçu une première injection du vaccin anti-Covid d'AstraZeneca, a déposé plainte contre X pour "homicide involontaire", a-t-on appris mardi auprès du parquet d'Annecy. "La plainte m'a été déposée en urgence ce mardi matin", a confirmé à l'AFP Véronique Denizot, la procureure de la république d'Annecy.

Il ne s'agit pas là de la première procédure visant le vaccin du laboratoire anglo-suédois : une plainte contre X a été déposée à Toulouse après la mort d'une femme de 38 ans et le parquet de Nantes a ouvert une enquête préliminaire à la suite du décès d'un étudiant en médecine. Ces plaintes pourraient être examinées conjointement par le parquet de Paris dans le cadre d'un regroupement. Sinon, Véronique Denizot a laissé la porte ouverte à la "saisine d'un magistrat instructeur".

>> EN DIRECT - Coronavirus : suivez l'évolution de la situation mardi 6 avril

"Thromboses sur le foie, les reins, le cerveau..."

Selon le quotidien régional Le Dauphiné Libéré, qui a révélé l'information, la plainte a été enregistrée par les gendarmes de Seynod, vendredi 2 avril, un peu plus de deux semaines après le décès, le 18 mars à Annecy, de ce sexagénaire qui venait de recevoir la première injection du controversé vaccin anti-Covid. Ses proches ont signalé le drame à l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM), qui a ordonné un supplément d'information pour préciser les causes de sa ...


Lire la suite sur Europe1