Le Covid sur une pente ascendante en France, avant les vacances et les Jeux Olympiques

Au fil du temps et des vagues, la répercussion du Covid sur les hospitalisations et les décès s'est fortement amenuisée, grâce au niveau élevé d'immunité acquise par la vaccination et/ou les infections. Mais elle n'est pas nulle, et les Covid longs s'y ajoutent.

Perçu par beaucoup comme de l'histoire ancienne, le Covid connaît un rebond perceptible en France mais jusqu'alors modéré, à l'approche des vacances scolaires et des Jeux olympiques.

"C'est mon deuxième Covid"

"Cela a commencé par des sueurs en pleine nuit, et des jambes qui flageolent. Au début, j'ai mis ça sur le compte des changements brutaux de météo. Jusqu'à ce qu'une collègue me dise : 'attention, le Covid revient !'. J'étais d'abord étonnée, mais je suis allée me faire tester après le travail, et c'était positif à mort", raconte Rita, une Francilienne de 40 ans. "C'est mon deuxième Covid, et je tousse énormément, sachant que j'ai un terrain asthmatique", ajoute-t-elle.

Plus de quatre ans après le début de la pandémie, plusieurs signaux d'une circulation croissante convergent, comme dans d'autres pays d'Europe. A l'hôpital ou en médecine de ville, "les recours pour suspicion de COVID-19 continuent leur augmentation depuis huit semaines", même s'ils restent encore modestes, a observé Santé publique France mercredi.

Lire aussiLe Covid sur une pente ascendante en France, avant les vacances et les Jeux Olympiques

Une hausse "de plus en plus marquée", autant pour les passages aux urgences (+52% sur une semaine) que chez SOS Médecins (+51%, avec 1.507 actes du 3 au 10 juin). Les eaux usées, où la présence du Sars-CoV-2 est surveillée dans 12 stations, montrent aussi une nette progression de la circulation virale depuis un mois.

Des jeunes ont, les premiers, illustré le retour du Covid, dans le sillage des concerts de la chanteuse américaine Taylor Swift à Paris en mai. Sur les réseaux sociaux, des fans ont exhibé leurs tests positifs ou incité d'autres "Swifties" à se faire tester.

"Après une longue période de faible activité", plusieurs pays européens connaissent un rebond épidémique depuis quelques semaines, a rapporté récemment le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC). "La remontée était prévisible", a jugé auprès de l'AFP Mircea Sofone[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi