Covid: de nombreux pays européens prennent de nouvelles mesures restreignant l’accès à leur territoire

·1 min de lecture

Plusieurs pays d’Europe ont pris de nouvelles mesures restreignant l’accès à leur territoire, alors qu’elle tente de faire face à une troisième vague de Covid marquée par l’apparition de variants plus contagieux et peut-être plus mortels.

Avant d’entrer en Italie, toute personne venant d'un pays de l’Union européenne devra faire un test, une quarantaine de cinq jours puis un nouveau test - une mesure que Rome avait déjà mise en place pour les pays hors Union européenne.

L’Allemagne va renforcer les contrôles autour de ses frontières terrestres, notamment avec la France, la Pologne et le Danemark : toute personne n’ayant pas un test négatif de moins de 48h ou ne s’étant pas enregistrée auprès des autorités sanitaires allemandes devra payer une amende et observer une quarantaine de cinq à dix jours. L’Espagne, elle, va demander aux automobilistes arrivant de France un test PCR négatif de moins de 72 heures.

Pour ce qui est des mesures concernant les territoires eux-mêmes, Madrid a officialisé le port du masque obligatoire sur la voie publique dans toute l’Espagne, même si une distance de sécurité de 1,5 mètre peut être respectée.

Rome annonce de son côté que toute la péninsule sera classé « zone rouge » le week-end prochain, le week-end de Pâques, avec des restrictions maximales pour une période habituellement synonyme de réunions familiales.

À l’inverse, l’Irlande, confinée depuis trois mois, annonce qu'elle assouplira progressivement ses restrictions à partir du 12 avril, avec entre autres une réouverture complète des écoles. Mais les mesures les plus dures resteront en place jusqu'au 4 mai au moins.