Covid : la moitié des Français ne compte pas se plier aux nouvelles restrictions

Par LePoint.fr
·1 min de lecture
Un an après le début de l'épidémie, la lassitude atteint des sommets.

Si 7 Français sur 10 approuvent les nouvelles mesures, 46 % d'entre eux pensent s'autoriser des écarts, selon un sondage pour « Le Figaro » et France Info.

Confinement « souple » étendu à tout le territoire, établissements scolaires fermés pour trois semaines...Très attendues, les nouvelles mesures de freinage de l'épidémie de Covid-19, annoncées mercredi 31 mars par Emmanuel Macron, ont été boycottées par bon nombre de responsables politiques de l'opposition. À l'inverse, elles semblent avoir plu à la population.

D'après un sondage Odoxa-Backbone Consulting pour Le Figaro et France Info, plus de sept Français sur dix approuvent en effet ces nouvelles restrictions, sans pour autant vouloir s'y plier.

La lassitude des jeunes

Un an après le début de l'épidémie, la lassitude atteint des sommets. Ainsi, l'enquête révèle que près de la moitié (46 %) des personnes interrogées compte bien passer outre ces mesures. Dans le détail, 39 % d'entre elles pensent à s'autoriser quelques écarts, quand 7 % entendent bien bafouer les règles ou s'y opposer. Sans surprise, les jeunes sont les plus nombreux à vouloir faire fi des nouvelles restrictions : 63 % des 18-24 ans et des 25-34 ans ne les respecteront pas ou peu. Les fêtes sauvages, comme celle organisée mardi 30 mars à Lyon, qui avait réuni plus de 300 personnes, tendent à le prouver depuis plusieurs semaines.

À LIRE AUSSI : Covid ? « C'est pire que la première vague »

Une forme de rébellion que le président d'Odoxa Gaël Sliman analyse pour Le Figaro : « La lassitude d'une année de crise sanitaire, conjuguée au sentiment général que les nouvelles contraintes annoncées sont à la [...] Lire la suite

Ce contenu peut également vous intéresser :