Covid : des "mesures plus strictes" bientôt nécessaires, avertit Santé publique France

·1 min de lecture

La diffusion de variants du coronavirus plus transmissibles rend probable la nécessité de "mesures plus strictes" en France "dans un avenir proche", en raison d'un nombre de malades hospitalisés déjà "très élevé", a estimé vendredi un responsable de Santé publique France. "Il est probable que le R effectif", le taux de reproduction qui mesure la dynamique de l'épidémie, "dans un avenir proche va passer largement au-dessus de 1 et donc que des mesures plus strictes que celles aujourd'hui en place deviendront nécessaires", a déclaré Daniel Lévy-Bruhl, responsable de l'unité infections respiratoires de l'agence de santé publique, lors d'un point de presse hebdomadaire.

>> EN DIRECT - Coronavirus : suivez l'évolution de la situation vendredi 5 février

Cette augmentation prévisible du taux de reproduction est liée à "la poursuite de la diffusion des variants" qui ont émergé au Royaume-Uni, en Afrique du Sud et au Brésil. 

Diffusion "progressive" des variants

La proportion de cas suspectés d'être l'un de ces trois variants plus contagieux s'élevait, au 27 janvier, à 14% du total des cas détectés, selon des résultats encore préliminaires publiés jeudi. Au 7-8 janvier, la proportion du variant britannique avait été mesurée à 3,3% des cas positifs. "La dynamique mise en évidence" entre ces deux enquêtes "malheureusement confirme la diffusion progressive de ces variants", observe Daniel Lévy-Bruhl. Les résultats définitifs, issus des séquençages des cas suspects, devraient être d...


Lire la suite sur Europe1