Covid long : "la première difficulté c’est de reconnaître notre ignorance", estime un médecin généraliste

franceinfo
·1 min de lecture

Face aux personnes infectées par le Covid-19 qui souffrent de troubles persistants comme la fatigue ou une grande faiblesse musculaire, "la première difficulté c’est de reconnaître notre ignorance par rapport à cette maladie émergente", estime mardi 9 février sur franceinfo Yoann Gaboreau, médecin généraliste et maître de conférence à l'université Grenoble-Alpes. Il participe au groupe de travail de la Haute Autorité de Santé qui doit publier en fin de semaine des éléments de réponse au sujet de la prise en charge de ces "Covid longs", soit environ 10% des patients.

franceinfo : Certains malades du Covid long disent ne pas être entendus par les médecins, ne faut-il pas changer d'approche vis-à-vis d'eux et vis-à-vis du fait que, parfois, il faut savoir dire "on ne sait pas" ?

Yoann Gaboreau : La première difficulté c’est de reconnaître notre ignorance par rapport à cette maladie émergente. C’est un trait de caractère qu’il faut qu’on développe de plus en plus dans la communication et la relation médecin/patient. Alors oui, on est formé à avoir cette connaissance mais là on est effectivement dans nos limites. Il faut savoir le reconnaître et le dire aux patients pour pouvoir avancer ensemble avec les limites de nos connaissances respectives. Il faut qu’on mette les mots sur ce qu’on sait et sur ce qu’on ne sait pas.

Qu’est-ce qu’on sait justement ?

On a peu d'études de suivi pour les patients qui sont restés à domicile. On a donc peu d’éléments mais on constate sur ces (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi