Covid long : voici pourquoi il impacte la mémoire et la concentration, selon des chercheurs français

Les connaissances autour des effets du Covid long sur la santé ne cessent de s’accumuler. En juillet dernier, des chercheurs britanniques découvraient un nouveau symptôme, celui des “jambes violettes” identifié sur un patient âgé d’une trentaine d’années. Plus récemment, ce sont des chercheurs français qui se sont illustrés par leur découverte.

En effet, des chercheurs du CHU de Lille et de l’Université de Lille, en collaboration avec l’Imperial College de Londres, se sont penchés sur les raisons pouvant expliquer les pertes de mémoire et les troubles de l’attention liés au Covid long. Les chercheurs ont constaté que ce symptôme pourrait être lié à la destruction de certains neurones liés à la reproduction. Leurs résultats sont publiés dans la revue eBioMedicine.

Le Covid long se définit par la persistance des symptômes trois mois après l’infection, comme précisé par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et toucherait près de 30% des malades. Parmi les symptômes les plus courants, on note une fatigue intense, un essoufflement, mais aussi un manque de concentration ou encore des trous de mémoire. C’est pour comprendre ces deux derniers effets secondaires que les chercheurs français ont réalisé leurs travaux.

Pour mener à bien leurs recherches, les spécialistes se sont basés sur un panel de 47 patients issus d’une étude ayant pour but de comprendre les conséquences de la fonction surrénalienne et thyroïdienne suite à une infection au Sars-CoV-2. Plus précisément, les chercheurs (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite