"Covid long" : l'Union européenne veut avoir 5 nouveaux traitements d'ici fin 2021

·1 min de lecture

L'UE a dévoilé jeudi des dispositions pour encourager le développement de traitements contre le Covid-19, notamment les symptômes persistants et handicapants des "Covids longs", en vue d'autoriser jusqu'à cinq nouveaux traitements "efficaces" d'ici la fin de l'année.

Dans l'optique d'autoriser jusqu'à cinq nouveaux traitements "efficaces" d'ici fin 2021, l'Union européenne (UE) a dévoilé jeudi des dispositions visant à encourager le développement de traitements contre le Covid-19, notamment les symptômes persistants et handicapants des "Covids longs". Cette "stratégie", via des soutiens financiers à la recherche et des assouplissements réglementaires, doit permettre d'"autoriser trois nouveaux traitements contre le Covid-19 d'ici octobre 2021 et éventuellement deux autres d'ici la fin de l'année", indique la Commission européenne.

>> EN DIRECT - Suivez l'évolution de la situation jeudi 6 mai

"Contrôler et minimiser l'impact" du Covid

Jusqu'à présent, un seul traitement spécifique anti-Covid a été approuvé dans l'UE (l'antiviral Remdesivir). Or, entre 10% et 15% des patients malades du Covid-19 - ceux qui déclarent des symptômes - souffrent par la suite de symptômes durables (troubles respiratoires et digestifs, extrême fatigue intellectuelle, douleurs, "brouillard mental"...). Ces maux peuvent affecter plus ou moins sévèrement leur vie personnelle et professionnelle, mais leurs raisons physiologiques restent mal élucidées, ce qui complique le traitement médical.

"Les scientifiques disent qu'il est probable que le Covid devienne endémique, un virus qui circule parmi nous et avec lequel il faut vivre, comme la grippe (...) Nous devons le contrôler et minimiser son impact", a observé devant la presse la commissaire européenne à la Sant...

Lire la suite sur Europe1

Ce contenu pourrait également vous intéresser :