Covid long chez les enfants : de nombreux patients diagnostiqués à tort ?

·2 min de lecture

Si de nombreux adultes souffrent de Covid long, la maladie reste toutefois très difficile à définir chez les enfants. Une large étude ainsi que des professionnels de santé craignent des diagnostics à tort chez les jeunes patients.

Le Covid long chez les enfants vient . Il s'agit d'au moins un symptôme persistant pendant au moins 12 semaines après une infection confirmée au Covid-19 et qui ne peut être expliqué par un autre diagnostic. La définition précise que "les symptômes ont un impact sur le fonctionnement quotidien, peuvent continuer ou se développer après l'infection au Covid-19 et peuvent fluctuer ou rechuter avec le temps." Une définition qui arrive bien après celle mise au point pour les adultes et qui permet de mieux circonscrire cette maladie chez les plus jeunes. En deux ans de pandémie, 400 millions de cas de Covid ont été recensés et de nombreux autres sont probablement passés sous les radars. Selon les estimations, environ 100 millions de malades pourraient souffrir de Covid long. Mais difficile de chiffrer quelle part des enfants infectés par le virus présente encore des symptômes sur le long terme.

Peu d'études solides sur le Covid long chez les enfants

Une méta-analyse publiée sur (donc pas revue par les pairs) pointe le manque de recherches fiables concernant ce syndrome chez les enfants. L'équipe de l'Université de Bâle en Suisse a pour cela analysé 21 études portant sur le Covid long, avec 81.896 enfants inclus au total, suivis de 2 à 11,5 mois. Les résultats de cette méta-analyse montrent qu'une quinzaine d'études n'avaient pas de groupe témoin, donc pas de groupe d'enfants non-malades avec lequel comparer ceux atteints de Covid long, ce qui constitue normalement un standard pour assurer la validité scientifique d'une recherche. Ajouté à cela, l'article précise que dans les deux études les plus vastes menées sur le sujet et qui avaient mis en place un bras de contrôle, même les enfants non infectés par le Covid-19 présentaient des symptômes de Covid long (respectivement 34% et 53% des jeunes patients dans les deux études). "Ces chiffres sont bien plus élevés que chez les enfants ayant été infectés dans les autres études sans bras de contrôle. Cela montre à quel point sa[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles