Covid long, ChatGPT et castors : l’actu des sciences en ultrabrèves

FANATIC STUDIO / SCIENCE PHOTO L / FST / SCIENCE PHOTO LIBRARY VIA AFP

Au sommaire de l'actualité scientifique du 12 janvier 2023 : la plupart des symptômes du Covid long disparaîtraient au bout d’un an d’après une étude, les secrets de l’intelligence artificielle Chat GPT et les barrages de castors comme filtres naturels des fleuves.

L'actualité scientifique du 12 janvier 2023 c'est :

En santé : Covid long : un an après l'infection, la majorité des symptômes a disparu.

  • Une étude israélienne réalisée sur des centaines de milliers de personnes a conclu qu’il fallait, en moyenne, un an pour se remettre d’un Covid long.

  • Plus précisément, ce sont près de 90% des symptômes persistants qui sont résolus au bout d’un an.

  • La vaccination a aussi un côté positif face aux symptômes du Covid long en réduisant les risques d’avoir une dyspnée (de l'essoufflement), qui est l’un des symptômes les plus courants.

En high-tech : ChatGPT : qu’est-ce que le programme d’IA dont tout le monde parle ?

  • Chat GPT est un logiciel de "machine learning", créé par open IA, capable de simuler une conversation de manière hyper-réaliste.

  • Il a tout de même des failles le rendant bien différent d’un interlocuteur humain, il s’appuie sur une base de donnée s’arrêtant à 2021 et il est incapable d’émettre un avis qui lui est propre.

  • Le programme GPT-3 derrière Chat GPT sert aussi de base à des outils permettant notamment de transformer du texte en image comme Dall-E 2.

En nature et environnement : Climat : les barrages de castor améliorent la qualité de l’eau en cas de sécheresse.

  • Les barrages de castors servent de filtres améliorant la qualité de l’eau lors de sécheresse.

  • Ils ”éliminent l'excès de nutriments et de contaminants-comme les nitrates- avant que l'eau ne réintègre le canal principal en aval", expliquent les scientifiques nord-américains ayant réalisé l’étude montrant cette spécificité des barrages de castors.

  • Les effets de ces constructions de rongeurs à queue plate devraient être à l’origine d’une “une boucle de rétroaction climatique vertueuse” au fur et à mesure que le climat deviendra sec.

En santé : Maladie d'Alzheimer : découverte d'un biomarqueur sanguin prometteur pour le diagnostic précoce.

  • La présence d’un certain nombre de biomarqueurs dans le sang pourrait permettre de prévoir un futur développement d[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi