Laëtitia Heuveline souffre d'un Covid long : "À l’hôpital, on me disait que c'était dans ma tête"

franceinfo
·1 min de lecture

"Mes jambes ont complètement lâché, je suis arrivée à l'hôpital sans pouvoir marcher et on m'a dit : ce n’est rien, ça va passer", témoigne mardi 9 février sur franceinfo Laëtitia Heuveline, journaliste à France Bleu Gironde, à l’origine du Groupe de parole Covid long sur Facebook. Elle fait partie des 10% des malades du Covid-19, souffrant de symptômes persistants. Une réalité, selon elle, mal prise en compte et sur laquelle les experts de l'Organisation mondiale de la santé vont se pencher mardi. "J'ai ressenti un vrai manque d'écoute", déplore-t-elle.

franceinfo : Vous avez 35 ans et vous attrapez le Covid-19 au début de l’épidémie, en avril dernier. Est-ce qu'on peut dire que c'était une forme plutôt légère ?

Laëtitia Heuveline : Oui, j'ai eu des problèmes respiratoires, j'avais le thorax dans un étau. J'avais du mal à respirer, j’ai perdu le goût pendant quelques jours mais c'est revenu assez vite. J'ai été en hospitalisation à la maison. J’avais ma température, ma fréquence respiratoire à donner à l'hôpital systématiquement, mais je suis restée chez moi.

"Je n'ai jamais eu de détresse respiratoire et quelques semaines plus tard, j'avais l'impression d’être guérie. C'est à la fin de l'été que ça a recommencé par une fatigue qui était différente d'une fatigue habituelle."

Laëtitia Heuveline, victime de Covid long

à franceinfo

Une fatigue qui coupe vraiment les jambes, qui fait qu'on ne peut plus rien faire. Au départ, personne ne fait le lien avec le virus.

Que vous (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi