Covid: l'OMS émet l'hypothèse d'environ 14,9 millions de morts entre 2020 et 2021

C'est un travail presque impossible : compter le nombre exact de morts liés à la pandémie de Covid-19. L'OMS tente tout de même une nouvelle estimation. Bilan : environ 14,9 millions entre 2020 et 2021, affirme l'agence. C'est quasiment trois fois plus que ce que les États ont rapporté. Pourquoi un écart si important ?

Avec notre correspondant à Genève, Jérémie Lanche

Si l'Organisation mondiale de la santé (OMS) retient 14,9 millions de morts, ce n'est qu'une moyenne. La fourchette va de 13,3 à 16,6 millions de victimes.

Cela comprend tous ceux qui sont morts directement à cause du virus. Mais aussi tous les décès liés à la pandémie.

Ça peut être les personnes souffrant de maladies chroniques et qui n'ont pas pu se faire soigner à cause des restrictions de mouvement ; ceux dont une opération chirurgicale à dû être reportée quand tous les médecins étaient mobilisés dans les unités de soins intensifs.

Dix pays concentrent à eux seuls 70% de cette surmortalité. Au premier rang desquels, l'Inde, qui pourrait avoir dix fois plus de victimes que ce que New Delhi a bien voulu rapporter.

Le sujet est éminemment politique, mais l'OMS se défend de faire de l'arithmétique pour de l'arithmétique. Compter les morts du Covid et quand ces morts ont eu lieu, c'est également comprendre ce qui n'a pas marché dans la lutte contre la pandémie. Et mieux préparer la prochaine.

►À relire : BA.4 et BA.5, les nouvelles souches d'Omicron surveillées de près par l'OMS

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles