Covid : on lui a interdit de dire adieu à son père, Stéphanie Bataille raconte son combat

·1 min de lecture

>> Elle se bat pour la mémoire de son père, mais aussi pour "toutes ces familles endeuillées ou qui vont être endeuillées". Comme de nombreux Français, l'humoriste Stéphanie Bataille a perdu un proche des suites du coronavirus. Début janvier, son père, Étienne Draber, meurt dans l'unité Covid de l'hôpital parisien de la Pitié-Salpêtrière après avoir contracté le virus au sein de l'établissement. Entré pour une opération du cœur programmée au 14 décembre, qui s'est bien déroulée, l'acteur est en effet testé positif quelques jours après cette intervention et transféré dans l'unité spécialisée. Dès lors et jusqu'à sa mort, aucun autre membre de la famille de Stéphanie Bataille n'a pu revoir Étienne Draber, ni même lui dire adieu, les visites étant interdites dans les unités Covid. Invitée d'Europe 1 à la mi-journée, celle qui est également directrice déléguée du théâtre Antoine à Paris dénonce "une politique d'énarque" et raconte son combat pour que "l'humanité revienne au centre de notre société". 

 >> EN DIRECT -Coronavirus : suivez l'évolution de la situation mardi 26 janvier

"Sortez-moi de là, je vais crever"

Quand Étienne Draber est déclaré positif, "5 jours après avoir montré les premiers symptômes" du coronavirus, il se voit prescrire un antibiotique mais n'y réagit pas. Le corps médical prend alors la décision de le transférer dans l'unité Covid, située dans le pavillon Bottard. Mais quand Stéphanie Bataille demande à avoir son père, on lui répond par la négative...


Lire la suite sur Europe1