Covid : grâce à Omicron, la fin de la pandémie serait proche, d'après les scientifiques

·1 min de lecture
© Philippe LOPEZ / AFP

Actuellement, près de 20.000 personnes sont hospitalisées , alors que la vague Omicron frappe fort. Cependant, pour Denis Malvy, infectiologue au CHU de Bordeaux et membre du conseil scientifique, la fin de la pandémie est peut-être plus proche qu'on ne le pense. "Une pandémie de virose respiratoire sévère, de par l'histoire, c'est trois ans. Nous, nous sommes bientôt deux ans."

>> Retrouvez Europe matin week-end en podcast et en replay ici

Un an et demi, deux ans, deux ans et demi ?

Pour le scientifique, nous sommes actuellement "sous une épidémie dans l'épidémie" en raison de la propagation du variant Omicron . Mais ailleurs qu'en France, la vague s'est déjà (ou presque) tarie. "On voit le Royaume-Uni qui est sur un plateau descendant, l'Afrique du Sud qui a désormais franchi carrément la vague Omicron. On peut gager le fait qu'Omicron ne va pas lâcher du champ sur notre pays et les pays avoisinants et qu'il va contribuer, à côté de la vaccination, à faire en sorte que dans un an et demi, deux ans, deux ans et demi, nous soyons le maximum de notre société à être porteurs d'anticorps. Si possible par la vaccination, et puis contre mauvaise fortune, par la maladie."

>> LIRE AUSSI -INFO EUROPE 1 – Près de 40.000 anti-pass vaccinal attendus dans la rue samedi

Le "bout du tunnel"

Toujours est-il que cela ne signifie pas que de nouveaux variants ne peuvent pas apparaître entre temps. "On ne peut pas dire qu'on n'aura pas d'autres vagues (...) mais dans le context...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles