Covid : comment le gouvernement veut éviter le pire sur le plan économique

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Jean Castex
    Homme d'État et haut fonctionnaire français

Alors qu'une vague de contaminations sans précédent frappe la France ces dernières semaines, les arrêts maladie se multiplient dans de nombreux secteurs. Lundi, le Premier ministre Jean Castex a organisé une réunion pour faire le point sur le variant Omicron et sur la continuité des services publics essentiels comme les hôpitaux mais aussi les lieux d'enseignement, les transports, les gendarmeries ou encore les commissariats. S'il ne s'agissait pas de prendre de nouvelles mesures, tout l'enjeu était de prendre toute la mesure du problème à l'approche de l'élection présidentielle.  

>> Retrouvez la matinale du jour en replay et en podcast ici

L'importance d'assurer la continuité des services publics

L'exécutif redoute en effet le pire sur le plan de l'activité économique. L'explosion du nombre des contaminations risque d'engendrer un taux d'absentéisme inédit. Et pour la Macronie, hors de question de voir le pays à l'arrêt à trois mois de la présidentielle. C'était donc tout l'objet de cette réunion, lundi, à Matignon. Jean Castex a martelé son message : il faut anticiper les éventuelles difficultés. Devant une dizaine de ministres, avec notamment Bruno Le Maire pour l'Economie, Olivier Véran pour la Santé ou encore Jean-Michel Blanquer pour l'Éducation, il a donc rappelé l'importance d'assurer la continuité des services publics.

Pour l'heure aucune annonce n'est prévue concernant de nouvelles mesures. Matignon assume en effet les dernières règles d'isolement et ne c...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles