Covid/France: les jours et les semaines à venir vont être «difficiles», dit Olivier Véran

·2 min de lecture

Lors de sa conférence de presse hebdomadaire pour faire le point sur l'épidémie, le ministre de la Santé Olivier Véran n'a annoncé aucun autre durcissement des mesures de restriction, appelant les Français à la responsabilité face à la situation.

« La durée des règles et la durée des restrictions dépendent en très grande partie de nous et de notre capacité à être solidaires et à tenir bons. Plus nous serons rigoureux, moins le confinement sera long », a-t-il ajouté, répétant que les jours et les semaines à venir seraient « difficiles ».

Si le confinement est bien respecté, a-t-il ajouté, « un pic de 6 000 patients en réanimation devrait être atteint à la mi-novembre. Sans confinement, la France aurait connu à la même date quelque 9 000 patients Covid en réanimation, une situation catastrophique pour nos hôpitaux et pour les malades ».

► A lire aussi : Covid-19: le Premier ministre Jean Castex sous le feu des critiques

Selon le directeur général de la santé Jérôme Salomon, 58 046 personnes ont reçu mercredi un test positif en France, soit un record quotidien de contaminations. Le bilan s'établit désormais à 39 037 morts, soit 363 de plus que le bilan fourni mercredi, a-t-il dit lors de la même conférence de presse.

Dans les hôpitaux d'Ile-de-France, la situation commence à devenir critique. Le taux d’occupation des lits de réanimation y est actuellement de 92%, selon l'Agence régionale de santé. Ces lits sont occupés pour les deux tiers par des patients positifs au coronavirus.

(Avec Reuters)

Reportage : des centres de dépistage gratuits et rapides aux abords de nombreuses gares en Ile-de-France

Pour faciliter l'accès aux tests du Covid-19, la région Ile-de-France, en partenariat avec plusieurs acteurs, la Croix-Rouge, les mairies et l'ARS (l'Agence régionale de santé), ont déployé depuis ce mardi des centres de dépistage gratuits et rapides aux abords de nombreuses gares, comme celle de Versailles Chantier dans les Yvelines. Rencontre avec des personnes venues faire le test antigénique.