Covid – François de Closets : « Les vieux sont coupables ! »

Par Thomas Bourgeois-Muller
·1 min de lecture
Face à la pandémie de Covid-19, les jeunes constituent-ils une génération sacrifiée ? C'est le thème du débat du « Point des Idées » cette semaine.
Face à la pandémie de Covid-19, les jeunes constituent-ils une génération sacrifiée ? C'est le thème du débat du « Point des Idées » cette semaine.

« Un sacrifice indigne » pour une « génération indigne ». Le journaliste et essayiste François de Closets revient dans l'émission Le Point des idées, diffusée sur LCI chaque vendredi à 21 heures, sur le conflit de générations que pourrait avoir instauré la pandémie mondiale de Covid-19 : d'un côté les « jeunes », de l'autre les « vieux ». « C'est une génération prédatrice. Je parle des ?boomers? [?]. Ils avaient en main le plus beau pays du monde, comme le disaient les Américains [?]. Ils ont fait en sorte que le pays se ruine [?] et maintenant ils ont le culot de dire aux jeunes : Écoutez, il faut arrêter l'économie, vous sacrifier, car c'est grave, sinon on va mourir. Vous supportez tout ça. À un moment, il faut être décent », insiste-t-il, déjà, en préambule des débats du soir.

Lors du forum « Futurapolis Santé » organisé en octobre 2020 à Montpellier, Jérôme Guedj, ancien député socialiste, chargé d'une mission sur l'isolement des personnes âgées, avait expliqué que cette solidarité intergénérationnelle était une « preuve de maturité civilisationnelle ».

Une analyse que François de Closets ne partage pas, dénonçant plutôt des méthodes « moyenâgeuses ». Le journaliste en profite pour dresser le bilan de la situation pour la jeune génération : « C'est la logique de la médecine : faire reculer la mort à n'importe quel prix. [?] Nous n'avons que des ressources du Moyen Âge pour sauver ces personnes âgées de plus de 80 ans et plus, [?] l'ordre sanitaire va a [...] Lire la suite