Covid : faut-il craindre le variant Omicron XBB 1.5 qui progresse à toute vitesse aux États-Unis ?

pixabay

C’est l’arbre qui cache la forêt. Depuis plusieurs jours, tous les regards se portent sur la Chine qui doit rouvrir ses frontières le 8 janvier. Là-bas, les cas de coronavirus flambent depuis la fin de la politique zéro Covid et plusieurs pays, dont la France, prennent des mesures de contrôle drastiques pour éviter l’entrée de personnes contagieuses sur leur territoire. Mais selon les dernières analyses réalisées outre-Atlantique, les États-Unis font eux-aussi face à une nouvelle explosion des contaminations. La faute au variant XBB 1.5, une mutation d’Omicron.

Découvert il y a un peu plus d’un an, Omicron a donné naissance à une centaine de sous-lignages du virus et XBB 1.5, surnommé « Kraken » par les chercheurs, n’est que l’un de ses nombreux descendants. Comme tous les variants qui portent un nom en « X », il est en fait un recombinant, l’association de deux variants déjà existants. Son grand frère « XBB » avait été repéré jusque-là en Asie du Sud-Est mais c’est en Amérique qu’il réalise sa plus importante progression. « C’est la première fois qu’un recombinant prend autant de place dans un pays occidental », s’alarme Samuel Alizon, directeur de recherche au CNRS et spécialiste en biologie évolutive interrogé par « le Parisien ».

Cette envolée des cas de XBB 1.5 s’explique par la capacité du virus à contourner la barrière immunitaire des personnes vaccinées par des produits à ARN Messager. Les analyses montrent également qu’il s’immisce plus facilement dans les cellules humaines, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Voici ce qu'il y a après la mort !
À quoi sert le “Dry January” ?
Quels légumes faut-il manger en hiver ?
Deux nouveaux tests rapides permettent de détecter la grippe et Covid-19 en même temps
La médiation animale : la nouvelle thérapie à la mode !