Covid : enquête ouverte après un pot de départ dans un commissariat d'Aubervilliers

·1 min de lecture

Le commissariat d'Aubervilliers, en Seine-Saint-Denis, se retrouve au cœur d'une polémique. En cause : un pot de départ où les règles de distanciation sociale n'ont pas été respectées, vendredi 22 janvier. Les images, révélées par le média en ligne Loopsider, mercredi soir, sont très rapidement devenues virales. Et dès la publication de ces images, la préfecture de police de Paris a promis des sanctions administratives. Car depuis le début de la crise sanitaire du coronavirus, les consignes sont claires : les pots sont interdits dans les commissariats.

>> EN DIRECT - Coronavirus : suivez l'évolution de la situation jeudi 28 janvier

30 personnes jusqu'à 3 heures du matin

La semaine dernière, la commissaire d'Aubervilliers a autorisé un écart pour marquer le coup avant le départ d'une lieutenante dans le respect des gestes barrières, en petit comité. Cependant, la soirée s'est prolongée à 30 personnes jusqu'à 3 heures du matin, sans masque ni distanciation physique. Les sanctions pourraient êtres sévères, un avertissement ou un blâme.

"Bien sûr que c'est une bêtise de s'être réunis alors que nous sommes en pleine crise sanitaire et que nous ne sommes pas à l'abri de transmettre le virus à tous ...


Lire la suite sur Europe1