Covid : les discothèques fixées sur leur sort le "15 juin au plus tard"

·2 min de lecture

Les discothèques sont fermées depuis de longs mois et n'ont toujours pas de perspective claire de réouverture. Le ministre délégué aux PME Alain Griset a assuré sur BFM Business que les exploitants seraient fixés le "15 juin au plus tard" et qu'un plan spécifique était à l'étude.

Les exploitants de discothèques seront fixés le "15 juin au plus tard" sur la date de leur réouverture et pourront bénéficier d'une prise en charge étendue de leurs coûts fixes, a annoncé lundi le ministre délégué aux PME Alain Griset. "Pour l'instant on ne leur a pas donné de date, mais je les ai reçus la semaine dernière en leur disant qu'au 15 juin au plus tard on leur donnera une date prévisionnelle de réouverture", a déclaré le ministre sur BFM Business. 

>> EN DIRECT - Coronavirus : suivez l'évolution de la situation lundi 10 mai

Les discothèques s'estiment discriminées

"Nous allons faire dans les prochains jours une réunion avec le ministère de la Santé pour voir de quelle manière on peut envisager la réouverture, sur le plan des jauges et des protocoles", a-t-il ajouté. Un référé a été déposé en Conseil d'Etat par des exploitants de discothèques pour demander leur réouverture le 30 juin, ces derniers s'estimant discriminés alors que restaurants et bars pourront rouvrir le 19 mai leur terrasse, puis leur salle sans aucune jauge le 30 juin.

Mais les risques de contamination sont jugés particulièrement élevés dans ces établissements fermés, le Covid-19 étant réputé se transmettre via les aérosols, c'est-à-dire les nuages invisibles de particules produits par la respiration, la parole ou les cris des personnes infectées, qui ont tendance à se concentrer dans l'air si la ventilation est mauvaise.

Un "plan pour les discothèques" à l'étude

Pour aider les exploitants à tr...

Lire la suite sur Europe1

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles