Coronavirus : un prix décerné à Didier Raoult

·2 min de lecture
Didier Raoult, lauréat du prix "Rusty Razor".
Didier Raoult, lauréat du prix "Rusty Razor".

Le scientifique a reçu le “Rusty Razor”, le prix décerné par “The Skeptic” aux pires promoteurs de la pseudoscience de l'année.

La récompense ne devrait pas faire plaisir à Didier Raoult. Le scientifique marseillais, fervent défenseur de l’hydroxychloroquine pour lutter contre le Covid-19, a été récompensé du “Rusty Razor”. Un prix remis chaque année par le magazine “The Skeptic” qui récompense le pire promoteur de la pseudoscience.

À LIRE AUSSI >> Qui est Didier Raoult, qui défend le traitement à la chloroquine ?

Pour justifier le prix remis à Didier Raoult, le magazine britannique explique que “pour sa promotion de l'hydroxychloroquine et la science défectueuse qui a formé la base de cette promotion, Raoult est un digne lauréat du prix Rusty Razor 2020 pour la pseudoscience”. A noter que “The Skeptic” n’a aucun lien avec des médecins ou la communauté scientifique.

Du “charlatanisme” pour le magazine The Skeptic

Dans le viseur de The Skeptic, l’étude publiée par le professeur marseillais affirmant que l’hydroxychloroquine réduisait la charge virale chez les patients atteints de Covid-19 et que cet effet était renforcé par le co-traitement à l'azithromycine. “Il est difficile de trouver un exemple de charlatanisme qui s’est propagé jusqu’à présent, influençant la réponse de santé publique à une pandémie mortelle et créant une confusion généralisée dans le monde entier”, souligne The Skeptic, qui rappelle l’influence mondiale des propos de Didier Raoult.

”Nous avons reçu beaucoup de nominations cette année pour des dirigeants comme Donald Trump et Jair Bolsanaro, pour la promotion de traitements pseudoscientifiques contre le Covid-19 et dans chaque cas, leur 'remède' inefficace le plus important était l'hydroxychloroquine”, souligne Michael Marchall, membre de The Skeptic.

Des études fortement contestées

L’étude publiée par Didier Raoult sur l’hydroxychloroquine a été fortement contestée, rappelle le magazine, et menée sur seulement 6 patients ayant reçu la combinaison hydroxychloroquine / azithromycine. Une étude qui a divisé fortement la communauté scientifique.

La revue médicale The Lancet a notamment publié les résultats d’une étude affirmant que l'hydroxychloroquine et la chloroquine sont inefficaces et même néfastes dans le traitement de la Covid-19. La revue médical Prescrire a également conclu à la faible efficacité du traitement.

À LIRE AUSSI >> Une nouvelle étude met en doute l’efficacité de l’hydroxychloroquine contre le Covid-19

Selon une autre étude, réalisée dans deux hôpitaux de New York (États-Unis), l’hydroxychloroquine aurait un effet très limité, voire quasiment inexistant, sur le SARS-CoV-2.

Ce contenu peut également vous intéresser :