Covid : le cri d'alarme des hôpitaux résonne désormais sur tout le territoire

·1 min de lecture

C'est l'un des leitmotivs d'Emmanuel Macron et de son gouvernement, qui s'apprêtent à annoncer de nouvelles mesures drastiques : les hôpitaux frôlent de plus en plus la saturation. Illustration dans les Bouches-du-Rhône, où 194 personnes sont déjà prises en charge par les services de réanimation en raison de l'épidémie de coronavirus. Il s'agit désormais du département où les lits se remplissent le plus vite. Viennent ensuite le département du Nord, avec 191 personnes prises en charge, et la région parisienne.

>> EN DIRECT - Coronavirus : suivez l'évolution de la situation mercredi 28 octobre

Toutes les régions sont concernées par le risque de saturation

"On est à 100% de taux d'occupation de nos lits, donc on refuse plus de patients que ce que l'on est à même d'accueillir'", explique le professeur Djilali Annane, chef du service de réanimation de l'hôpital Raymond Poincaré à Garches, dans les Hauts-de-Seine. "On espère que les mesures radicales prises par le gouvernement vont permettre d'infléchir la courbe d'ici quinze jours ou trois semaines, pour pouvoir tenir. Surtout moralement", ajoute-t-il.

Les hôpitaux font désormais face à un problème qu'ils ne connaissaient pas lors de la première vague : désormais, toutes les régions de France sont touchées par la pandémie. Il sera donc impossible de faire venir des renforts de zones plutôt épargnées vers des régions plus touchées.

L'ESSENTIEL CORONAVIRUS

> Comment le coronavirus s'est propagé dans les campagnes

> Quand es...


Lire la suite sur Europe1