Covid: la Corée du Nord affirme que tous les malades sont «guéris»

La Corée du Nord serait, selon son agence de presse KCNA, parvenue à conjurer l’épidémie de Covid-19 sur son sol. Alors que Pyongyang a révélé son premier cas confirmé le 12 mai dernier, et que le décompte quotidien a atteint un pic à quelque 393 000 trois jours plus tard, atteignant un cumul de près de 4,8 millions de contaminations aujourd’hui, aucun nouveau « patient fiévreux » n’a été rapporté depuis une semaine. Le Nord affirme même que toutes les personnes ayant été infectées sont désormais guéries.

Avec notre correspondant à Séoul, Louis Palligiano

Après avoir prétendu être exempt de Coronavirus pendant plus de deux ans, Pyongyang affirme désormais être pratiquement tirée d’affaires. Ce samedi matin à 6h, l’Agence centrale de presse nord-coréenne a indiqué qu’« aucun cas de fièvre liée au Covid-19 » n’a été confirmé la veille pour le 8e jour consécutif.

Les médias d’État ont également mis en avant que « tous ceux qui ont reçu un traitement se sont rétablis ». Tout en annonçant un renforcement du contrôle et de la gestion des mesures préventives, les autorités nord-coréennes ont estimé en début de semaine que « la phase terminale » du virus s'était enclenchée.

Six nouveaux cas suspects

En effet, il n’y a pas de signes de renforcement des contrôles aux frontières ou encore de demande officielle d’aide à destination de Pékin. La Corée du Nord reste néanmoins en alerte et a annoncé ce samedi matin enquêter sur six nouveaux cas suspects.


Lire la suite sur RFI

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles