Covid: Castex salue "la mobilisation de la gendarmerie"

·2 min de lecture
Le Premier ministre Jean Castex à l'hôpital de Tours, le 2 avril 2021

Le Premier ministre Jean Castex a salué samedi "la mobilisation sans faille de la gendarmerie" depuis le début de la crise sanitaire, en indiquant que "l'Etat comptait sur (son) implication dans la réussite de la campagne vaccinale", lors d'un déplacement en Dordogne.

Le chef du gouvernement s'est rendu dans la matinée à la gendarmerie de Brantôme-en-Périgord puis au Centre national d'entraînement des forces de la gendarmerie à Saint-Astier, à l'occasion du tricentenaire de la création du corps armé.

"Dans ce contexte (de pandémie), je veux saluer la mobilisation sans faille de la gendarmerie", a lancé M. Castex lors d'un discours, en prévenant qu'"au-delà du respect des règles sanitaires qui s'étendent désormais à l'ensemble du territoire, l'Etat compte sur votre implication dans la réussite de la campagne vaccinale".

"Depuis le début de l’année, 211 escortes de vaccins ont été réalisées par la gendarmerie et 11 sites de stockage sont sous votre surveillance", a-t-il ajouté, en rappelant que "c'est déjà la gendarmerie qui, lors de la Première Guerre mondiale, encadrait les premières campagnes de vaccination massive" et "était chargée de veiller aux premières mesures sanitaires opposées à l’épidémie de la grippe espagnole, il y a un siècle".

"Depuis trois siècles, dans les campagnes françaises, l’uniforme du gendarme, quel qu'ait été son aspect, garantit l’ordre parce qu’il rappelle à tous que la première fonction de l'Etat, c’est de protéger les citoyens", a encore fait valoir le Premier ministre.

Il a également cité, avec le sourire, le créateur de la gendarmerie, "Claude Le Blanc, à qui l'on doit aussi d’avoir inventé l'ancêtre de nos attestations de déplacement en temps d'épidémie".

Le chef du gouvernement s'était auparavant rendu à Périgueux dans un service de réanimation puis un centre de vaccination.

pab/reb/nm