Covid : «C'est une erreur d'avoir enlevé le masque dans les transports», juge Patrick Pelloux

La septième vague épidémique "augmente ces derniers jours" et "nous enregistrons de l'ordre de 120.000 cas (par jour) en moyenne cette dernière semaine, avec un nombre de cas qui devrait légèrement dépasser les 200.000 " mardi soir, a déclaré le ministre de la Santé François Braun mardi. Pour Patrick Pelloux , président de l'Association des médecins urgentistes de France, retirer le masque est une erreur. "Il fallait le garder au moins dans les transports", a-t-il jugé sur Europe 1 mercredi. "À l'heure actuelle, le virus circule tellement que si vous prenez le métro sur plusieurs stations, vous êtes quasiment sûr d'avoir croisé quelqu'un qui est contaminé."

>> Retrouvez l'entretien tous les matins à 8h13 sur Europe 1 ainsi qu'en replay et en podcast ici

"On a l'arme du vaccin qui est hyper importante et on a l'arme du masque et du gel hydroalcoolique qu'il faut répéter et probablement rendre obligatoire dans certains lieux", a-t-il assuré.

"Je crois beaucoup au peuple français, nous avons un peuple discipliné, courageux et qui comprend les choses [mais] dire, 'on fait appel au bon sens des Français', je n'y crois pas. Il vaut mieux dire 'on remet le masque dans les transports, on remet le gel hydroalcoolique partout' plutôt que de se dire qu'au mois de septembre, s'il y a un nouveau variant, on ressort cette horreur du confinement", a lancé Patrick Pelloux.

Le masque de nouveau obligatoire dans les transports à Nice

Certaines municipalités ont déjà commencé à prendre de...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles