Covid, Brexit... Boris Johnson vit un cauchemar à l'approche de Noël

Lucie Oriol
·Journaliste au HuffPost
·1 min de lecture
Boris Johnson quittant le 10 Downing Street le 9 décembre 2020  (AP Photo/Frank Augstein) (Photo: ASSOCIATED PRESS)
Boris Johnson quittant le 10 Downing Street le 9 décembre 2020 (AP Photo/Frank Augstein) (Photo: ASSOCIATED PRESS)

ROYAUME-UNI - Dans la cuisine politique britannique, Boris Johnson aurait bien besoin au 10 Downing street d’un Gordon Ramsay. Entre la crise sanitaire, les négociations sans fin autour du Brexit, mais aussi des fragilités au sein de son parti, le Premier ministre du Royaume-Uni apparaît tout simplement exsangue.

Comme en Italie, en France, en Allemagne, la crise du coronavirus continue de semer le chaos outre-Manche, tant et si bien que Boris Johnson a annoncé ce samedi 19 décembre des mesures très restrictives dans une partie de l’Angleterre. L’est, le sud-est et Londres sont reconfinés, quand le reste du pays voit ses déplacements et interactions sociales également limités.

Nouvelle souche du Covid au Royaume-Uni

Une décision prise notamment face à la découverte d’une nouvelle souche du coronavirus. Cette dernière pourrait être en partie responsable d’une propagation plus rapide de la maladie, a expliqué le chef du gouvernement lui-même lors d’une conférence de presse organisée en urgence.

Cette décision de reconfiner apparait comme un échec car, comme le précisent nos confrères du HuffPost britannique Boris, Johnson s’est longtemps refusé à faire machine arrière sur les quelques jours de relâchement prévus pour la période des fêtes, défendant becs et ongles sa stratégie sanitaire à trois niveaux. Et allant par moment jusqu’à livrer un message brouillé, appelant simplement chacun à la responsabilité individuelle.

Ce ne sont pourtant pas les mises en gardes qui ont manqué. “Le gouvernement a mis trop de temps à introduire des restrictions au printemps et à nouveau à l’automne. Il devrait maintenant revenir sur sa...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.