Covid : les bars et discothèques favorisent-ils les contaminations ?

·2 min de lecture

Selon une étude publiée vendredi par Santé publique France, c'est dans les bars et les discothèques que l'on se contamine actuellement le plus au Covid-19. "Les gens sont debout, bougent, boivent et n'ont pas le masque", décrit l'épidémiologiste Frédéric Moisan, qui appelle les clients à la vigilance.

En France, le bon déroulement de cet été très attendu est d'ores et déjà perturbé par l'explosion des contaminations attribuée au variant Delta du Covid-19. Vendredi, le nombre de nouveaux cas positifs s'est établi à 24.309. Et l'épidémie flambe particulièrement dans les départements touristiques, où la circulation du virus est notamment favorisée par les rassemblements dans les bars et les boîtes de nuit. C'est ce que suggère le résultat d'une étude publiée vendredi par Santé Publique France. 

"Quels lieux avez-vous fréquenté juste avant de tomber malade?" À cette question posée par l'Assurance maladie, près de 3.000 personnes contaminées la semaine dernière répondent un bar ou une boîte de nuit. Ils sont près de trois fois moins à mentionner les réunions privées, et quatre fois moins à évoquer les restaurants.

"Le port du masque est plus compliqué"

"L'interprétation qu'on peut avoir, c'est que ces lieux sont plus fréquentés par la population dans le cadre des vacances, mais également peut être un endroit où le respect des gestes barrières, et notamment le port du masque, est plus compliqué", analyse pour Europe 1 Frédéric Moisan, épidémiologiste à Santé publique France.

Dans ces établissements, "les gens sont debout, bougent, boivent et n'ont pas le masque", ajoute Frédéric Moisan. "On fait l'hypothèse que des contaminations sont plus faciles dans ces endroits-là."

Les bars bientôt soumis au pass sanitaire

Aussi, "il faut avoir conscience que fréquenter un bar ou une boîte de ...

Lire la suite sur Europe1

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles