Covid: Avant le discours de Macron, record de rendez-vous pour une 3e dose

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·3 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Avant le discours de Macron, record de rendez-vous pour une 3e dose (capture d'écran du site de Doctolib). (Photo: Doctolib)
Avant le discours de Macron, record de rendez-vous pour une 3e dose (capture d'écran du site de Doctolib). (Photo: Doctolib)

COVID - De nouvelles annonces en perspective et une flambée de rendez-vous pour se faire vacciner. Quelque 63.000 rendez-vous pour une troisième injection de vaccin contre le Covid-19 ont été pris sur Doctolib vendredi 5 novembre, jour où l’Elysée a annoncé qu’Emmanuel Macron s’exprimerait à la télévision mardi soir à 20 heures. D’après Doctolib, cité par BFMTV, ce chiffre est un record et la hausse des rendez-vous s’établit à 61% par rapport à la semaine passée.

C’est même la première fois que le vendredi est le jour de la semaine le plus ”élevé”. Selon Le Parisien, y avait eu 52.000 prises de rendez-vous jeudi 4 novembre et 39.000 le vendredi précédent.

Emmanuel Macron doit prendre la parole mardi 9 novembre à 20h alors que les indicateurs de la crise sanitaire sont en hausse. Ces derniers jours, le taux d’incidence est repassé au-dessus de la barre des 60 cas pour 100.000 habitants en France (+ 20 % de cas positifs quotidiens et + 15 % d’hospitalisations quotidiennes en une semaine). Chez certains de nos voisins, la situation est préoccupante, notamment en Autriche et en Allemagne.

Vaccination obligatoire ou troisième dose pour tous?

Emmanuel Macron pourrait annoncer de nouvelles mesures de lutte contre l’épidémie et notamment le conditionnement du pass sanitaire à la troisième dose, dit dose de rappel, pour une certaine partie de la population (+ de 65 ans, personnes avec comorbidités). Et il n’est pas exclu que toute la population adulte soit finalement appelée à recevoir cette troisième dose.

En déplacement vendredi à Montpellier, le Premier ministre Jean Castex a lui affirmé que l’exécutif réfléchissait à ce stade à conditionner le pass à la 3e dose “sans doute plus [qu’à] la piste de la vaccination obligatoire pour les plus de 65 ans”. Il a promis une “réponse bientôt”.

Selon Le Parisien, le gouvernement estime depuis plusieurs semaines que le rythme des vaccinations de rappel n’est pas assez soutenu. Au 3 novembre, 3,4 millions de personnes avaient reçu leur dose de rappel, sur les 8,3 millions qui y sont éligibles. En prenant en compte le délai de six mois à respecter depuis la deuxième dose, près de 50% des personnes âgées d’au moins 65 ans ont reçu leur dose de rappel.

Pour rappel, sont éligibles à la 3e dose, qui doit être injectée 6 mois minimum après vaccination complète:

  • les résidents d’Ehpad

  • les personnes de 65 ans et + vivant à domicile

  • les personnes à très haut risque de forme grave

  • les personnes avec comorbidités

  • les personnes immunodéprimées

  • les personnes ayant reçu le vaccin Janssen (“Une dose de rappel avec un vaccin à ARNm (Pfizer) est recommandée à partir de 4 semaines après la 1re injection”, précisent les autorités)

  • les professionnels de santé et du secteur médico-social, aides à domicile travaillant avec personnes vulnérables, professionnels du transport sanitaire et pompiers

  • les proches majeurs de personnes immunodéprimées

Le 12 juillet, lorsqu’Emmanuel Macron avait annoncé que le pass sanitaire serait obligatoire pour aller au restaurant ou au cinéma à partir de fin juillet/début août, Doctolib avait vu son nombre de rendez-vous pour la vaccination exploser.

À voir également sur Le HuffPost: La réponse de Véran sur la violation du secret médical à l’école

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles