Covid : les autotests plus reconnus pour le pass sanitaire dès le 15 octobre

·3 min de lecture

Pour le pass sanitaire, seuls les tests RT-PCR et antigéniques seront reconnus, dans la limite actuelle de leur durée de validité de 72h.

COVID-19 - Les autotests réalisés devant un professionnel de santé ne pourront plus être utilisés pour obtenir un pass sanitaire à partir du 15 octobre. Le ministère de la Santé a annoncé de nouvelles précisions sur les modalités de l’obtention du pass dans un communiqué publié vendredi 8 octobre au soir.

À partir du 15 octobre les tests ne seront par ailleurs plus pris en charge à 100% pour les personnes non vaccinées et deviendront donc payants. Il a ainsi été précisé que les tests RT-PCR et les tests antigéniques continueront à être reconnus, dans la limite actuelle de leur durée de validité de 72h.

“En revanche, à compter du 15 octobre, les autotests réalisés sous la supervision d’un professionnel de santé ne seront plus reconnus comme preuve pour le pass sanitaire”, peut-on lire dans le communiqué du ministère, qui justifie cette décision par le fait que le dispositif avait été déployé temporairement au cours de l’été, “afin d’accompagner l’extension de l’utilisation du pass sanitaire”.

Quant aux autotests réalisés sans supervision, ils restent accessibles pour un suivi individuel, mais ne donneront toujours pas accès au pass sanitaire.

Jusqu’à 44 euros pour un test PCR

Dans quelques jours, les tests PCR coûteront 44 euros pour les personnes majeures non vaccinées sans ordonnance, selon les informations de franceinfo révélées jeudi 7 novembre et confirmées par Le Parisien. Les tests antigéniques seront eux facturés 22 euros s’ils sont effectués en laboratoire. Pour ceux en pharmacie, il faudra débourser 25 euros, voire 30 euros le week-end. Les autotests à 5,20 euros ne seront également plus gratuits quand ils seront réalisés devant le pharmacien.

Toutefois, certaines exceptions s’appliquent. Les tests resteront gratuits pour :

  • Les personnes déjà vaccinées; il faudra présenter un schéma vaccinal complet pour voir son test pris en charge à 100%. Les dépistages resteront aussi gratuits pour tous les cas contacts signalés par l’Assurance maladie.

  • Les mineurs.

  • Les lycéens majeurs.

  • Toutes les personnes majeures non vaccinées, avec des symptômes et munies d’une ordonnance; celle-ci devra être de moins de 48h, précise franceinfo.

  • Les personnes qui ont besoin d’un test pour se faire opérer.

  • Les patients ayant une contre-indication au vaccin, à condition qu’ils présentent leur certificat au professionnel qui réalise le test.

  • Les personnes devant faire un test PCR pour confirmer le diagnostic d’un test antigénique. Elles devront présenter ce dernier au laboratoire dans les deux jours suivants le test pour bénéficier de sa gratuité.

Les tests resteront cependant gratuits en Guyane, Martinique et Guadeloupe jusqu’à la fin de l’État d’urgence sanitaire.

 

À voir également sur Le HuffPost: Pourquoi les tests Covid vont devenir payants à partir du 15 octobre

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

VIDÉO - Covid-19 : les tests de dépistage payants à partir du 15 octobre en France

undefinedundefined

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles