Covid: les autorités britanniques dévoilent le nombre de contaminations pendant l'Euro 2020

·2 min de lecture

Selon une étude menée au Royaume-Uni, plus de 9000 tests positifs au Covid-19 ont été enregistrés chez les fans de football pendant la compétition.

CORONAVIRUS - Des milliers de personnes ont potentiellement été contaminées par le Covid-19, lors de la finale de l’Euro 2020 qui a eu lieu au stade de Wembley, à Londres, le 11 juillet dernier.

Selon des données dévoilées par le gouvernement britannique ce vendredi 20 août, près de 2300 personnes qui se trouvaient dans le stade ou aux alentours au moment du match, qui a vu le sacre de l’Italie face à l’Angleterre, étaient potentiellement contagieuses. Résultat selon l’étude, 3400 personnes qui se trouvaient également dans les parages lors de la rencontre ont été infectées. 

L’étude, menée conjointement par le département de la culture et Public Health England, révèle également que 9402 tests Covid positifs ont été recensés auprès des fans pendant la compétition. 

“Respecter les consignes”

Dans leur communiqué, les services du gouvernement estiment cependant que cela montre que les grands événements peuvent se tenir de manière sécurisée à condition que les participants restent vigilants. Ils arguent notamment que ces niveaux de contamination ne sont pas supérieurs à la prévalence du virus dans le pays au moment de la compétition. 

“Ces rapports montrent clairement la nécessité pour nous de ne pas baisser la garde. Nous devons tous respecter les conseils accompagnant les grands événements pour assurer la sécurité de tous et afin que chacun puisse profiter en toute sécurité de ces occasions importantes”, note le ministère de la Santé, Lord Bethell. 

De leur côté, les auteurs de l’étude concluent néanmoins que la progression de l’Angleterre vers la finale de la compétition a généré “un risque important pour la santé publique à travers le Royaume-Uni” et ce “même lorsque l’Angleterre jouait à l’étranger”.

À cet égard, ils notent notamment que le tournoi de Wimbledon, qui a brassé plus de 300.000 personnes n’a généré que 881 cas. Une différence qui s’explique selon eux par “le comportement des spectateurs”, alors que la finale de l’Euro a donné lieu à des mouvements de foule importants et désorganisés, mais aussi à des intrusions dans le stade.

À voir également sur Le HuffPost: Euro: Avant la finale Angleterre-Italie, les supporters en transe à Londres

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

Ce contenu peut également vous intéresser :

undefinedundefined

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles