Covid : en attendant le vaccin, les associations manquent cruellement de bénévoles séniors

·1 min de lecture

La possibilité de se faire vacciner contre le Covid-19 est d’ores et déjà ouverte pour les soignants, les pompiers ou encore les aides à domicile. Seulement, une catégorie de Français semble avoir été oubliée, et son rôle n'est pourtant pas des moindres dans la crise sociale : les bénévoles des associations d’aide aux personnes en difficulté. 

>> Retrouvez la matinale du jour en replay et en podcast ici

"C'est très serré"

Ils sont des dizaines de milliers dans le pays, et pour beaucoup retraités. Face à ce constat, depuis le début de la pandémie, les associations ont complètement dû revoir leur organisation. A l'image de la Banque alimentaire de Paris-Ile-de-France, qui elle-même alimente de nombreuses associations.

>> EN DIRECT - Coronavirus : suivez l'évolution de la situation lundi 25 janvier

"Il y a des pâtes, du riz, des conserves, des produits bébé...", pointe Nicole, qui ne manque pas de produits pour son ravitaillement de la semaine. Ce dont elle manque surtout, c'est de bras pour son association Bouche & Coeur, basée à Guyancourt. Depuis le début de l'année, elle a 25 nouvelles familles à aider, et toujours très peu de bénévoles :"C'est très serré. Je 'tire' toujours sur les 2-3 mêmes, mais c'est dur pour eux. Moi j'y suis tout le temps. Je fais les courses, je fais le ménage, je fais tout. C'est épuisant", reconnaît l'associative. 

La nécessité de vacciner les bénévoles

Dans les Banques alimentaires, trois bénévoles sur cinq ont plus de 65 ans. Et avec le ...


Lire la suite sur Europe1