Covid : «Améliorer la qualité de l'air intérieur», une nécessité pour Antoine Flahault

© VALENTIN FLAURAUD / CHAM

Peut-on réellement se débarrasser du Covid  ? Le professeur Antoine Flahault, épidémiologiste et directeur de l'Institut de santé globale à l'université de Genève, est revenu sur la situation sanitaire dans les Grands entretiens de l'été, au micro de Charles Villeneuve sur Europe 1.

"Aucune des mesures n'est entièrement efficace comme un barrage à la pandémie"

S'il est revenu sur le rôle de la vaccination , grâce à laquelle "un grand nombre de vies a été sauvée", il a aussi rappelé que celle-ci n'était pas suffisante car "dans la théorie des vaccins, il y a des vaccins stérilisants, qui contrent l'infection et protègent par l'immunité collective la minorité de non vaccinés. Mais ce n'est pas le cas ici et il se trouve que ceux qui ne sont pas vaccinés ne sont pas du tout protégés par les autres", a-t-il souligné.

 

>> LIRE AUSSI : "Personne ne peut échapper au virus", affirme le professeur de virologie Bruno Lina

Pour le professeur, une solution permettrait pourtant d'éloigner le virus : l'amélioration de l'air intérieur. "Aucune des mesures mise en œuvre n'est entièrement efficace comme un barrage à la pandémie, ce qui est efficace est l'accumulation des mesures, porter le masque  quand le virus circule, utiliser le vaccin... Mais il y a aussi quelque chose que nous n'avons pas fait : déclencher un plan de ventilation pour améliorer la qualité de l'air intérieur. Quand on regarde les contaminations, 95% surviennent dans des lieux clos, mal ventilés, qui reçoivent du pu...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles