Covid : les Alpes-Maritimes "deux à trois semaines en avance" sur le reste du pays ?

·1 min de lecture

La situation dans les Alpes-Maritimes est-elle un préambule de ce qui attend les autres départements français ? Alors que Nice et la bande littorale devraient connaître un confinement pour les deux prochains week-ends, le chef du pôle gériatrie du CHU de Nice et nouvellement membre du Conseil scientifique Olivier Guérin répond par l'affirmative. "L'augmentation de la prévalence du variant britannique est un facteur d'inquiétude pour l'ensemble du pays", rappelle-t-il au micro d'Europe Soir dimanche. "Et dans ce contexte, on peut imaginer que les Alpes-Maritimes sont deux à trois semaines en avance sur la plupart des territoires de France métropolitaine."

>> EN DIRECT - Coronavirus : suivez l'évolution de la situation dimanche 21 février

Une généralisation des restrictions locales ? 

Avec un taux de reproduction du virus trois fois supérieur à la moyenne nationale, les Alpes-Maritimes pourraient donc être le premier département à expérimenter une nouvelle stratégie gouvernementale basée sur des restrictions localisées. S'il indique "ne pas avoir de boule de cristal", Olivier Guérin admet que "c'est possible" tout en rappelant dans ce contexte l'importance du respect des gestes barrières.

L'ESSENTIEL CORONAVIRUS

> Les fêtes privées sont-elles vraiment interdites avec le couvre-feu ?

> Coronavirus : un vaccin universel disponible "vers la fin de l'année"

> Le variant anglais engendrerait des symptômes un peu différents

> Audio, webcams... Quand la technologie s'adapte au ...


Lire la suite sur Europe1