Covid-19 : 98% des Français conquis par le télétravail, mais pas à temps plein

·2 min de lecture
Covid-19 : 98% des Français approuvent le télétravail mais pas à temps plein

Dix-huit mois après sa mise en place généralisée dans de nombreux secteurs, le télétravail a définitivement conquis les Français.

Rarement le résultat d’un sondage aura dégagé une telle unanimité. Selon une vaste étude de la CGT, 98% salariés souhaitent la poursuite du télétravail une fois la crise sanitaire derrière nous, révèle Le Parisien dimanche. Mais pas tous les jours. Pour les 15 000 Français interrogés, la dose idéale de télétravail est de 2 ou 3 jours par semaine. Les raisons de cet engouement pour le télétravail sont multiples. Parmi les principaux avantages du télétravail, la diminution du temps de trajet domicile-travail est la raison la plus fréquemment avancée. L’essor du télétravail permet aussi aux actifs de s’éloigner des centres urbains et gagner de précieux mètres carrés. Les salariés apprécient aussi de disposer d’une plus grande autonomie et de davantage de concentration en travaillant depuis leur salon.

D’abord inquiets, les employeurs ont vite été rassurés par les chiffres. La productivité des salariés a augmenté de 22% pendant les deux confinements du printemps et de l'automne dernier. L’idée reçue selon laquelle un salarié qui travaille depuis chez lui serait moins efficace est aussi battue en brèche. En télétravail, les salariés travaillent en moyenne 48 minutes de plus par jour qu’au bureau.

VIDÉO - Top 10 des villes les plus attrayantes au monde pour télétravailler

Le télétravail coûte cher

Puisqu’avec le télétravail, la vie professionnelle se mêle parfois avec la vie personnelle, les managers doivent encore plus veiller au temps de repos de leurs salariés, à leur droit à la déconnexion. Des injonctions souvent ignorées par les patrons qui, au contraire, en demanderaient toujours plus. Près de deux tiers des salariés estiment que leurs objectifs ont été revus à la hausse avec le télétravail.

>> Inscrivez-vous à notre newsletter "Yahoo Pour Vous" pour recevoir toutes les infos utiles pour votre quotidien

Enfin, la prise en charge du matériel adéquat (chaise de travail ergonomique, fournitures…) reste marginale et ses contours encore flous pour une très grande majorité. Seulement 40 % des salariés affirmer disposer d’un écran adapté financé par leur employeur. Près de 7 sur 10 expliquent que leur entreprise ne participe pas du tout aux frais engendrés par le télétravail. Pour rappel, le travail à distance peut coûter plus d'une centaine d'euros par mois aux salariés. Le prix à payer pour une vie moins stressante ?

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles