Covid-19: dans le Xinjiang, des habitants affamés et confinés demandent de l’aide sur les réseaux

L’automne arrive et la Chine renforce ses mesures sanitaires pour empêcher un rebond épidémique. Refusant de vivre avec le virus, la deuxième économie du monde a encore recours aux confinements dans le cadre de sa stratégie zéro Covic-19. Dans la province du Xinjiang, des habitants contraints de rester chez eux depuis 40 jours ont lancé des appels à l’aide sur les réseaux sociaux, se plaignant d’un manque de soins et de nourriture.

De notre correspondant à Pékin,

Difficile de savoir ce qui se passe exactement à Ghulja -Yining en mandarin-, mais les images diffusées sur les réseaux sociaux ne laissent guère de place au doute quant au désespoir et à la colère manifestée par les habitants de cette ville de la préfecture autonome kazakh d’Ili, dans l’ouest de la Chine.

Manque de soins et de nourriture

Ce week-end, des vidéos évoquaient des marches de mécontentement après près de six semaines de confinement lié à la politique zéro-Covid. D’autres ont utilisé le réseau Weibo pour appeler à l’aide, publiant des témoignages numériques collectés par l’antenne en mandarin de la radio publique allemande Deutsche Welle, avant que la censure de Pékin ne les supprime.


Lire la suite sur RFI