Covid-19 : des voyageurs se rendent sur l’île de La Réunion avec de faux justificatifs

Des voyageurs atterrissent chaque jour à La Réunion, en provenance de Paris. Pour rentrer sur l’île, les passagers doivent présenter un justificatif de voyage pour motif impérieux. "Familial, ma mère était malade", confie un homme. Mais sur les réseaux sociaux, ce genre de message se multiplie, proposant de faux justificatifs de motifs impériaux. Cet homme attend son fils, son frère mais aussi sa belle-sœur, qui a présenté une fausse promesse d’embauche pour pouvoir embarquer. En réalité, elle vient pour dix jours de vacances. Jusqu’à 45 000 euros d’amende et trois ans de prison "Elle vient en vacances, après on va prendre des mesures : ils ont fait leur test PCR avant de venir, on va refaire un test PCR dans deux jours et ils referont leur test PCR dans sept jours", confie l’homme. Une promesse d’embauche déguisée et pourtant indétectable. La société existe bel et bien. Le patron est en réalité une connaissance de la famille. Fournir un faux justificatif peut coûter très cher : jusqu’à 45 000 euros d’amende et trois ans de prison.