Covid-19 : les voyageurs partagés sur le port du masque dans les trains

© ESRA TASKIN / ANADOLU AGENCY / ANADOLU AGENCY VIA AFP

C’est le premier grand week-end de départ en vacances . Les gares ferroviaires sont noires de monde - la SNCF prévoit un été record, avec plus de 9,5 millions de billets vendus - et de nombreux trains seront pleins à craquer. Par conséquent, la question du masque dans les transports se pose à nouveau. S'il n'est plus obligatoire, il est fortement recommandé par le gouvernement et la SNCF.

"Tant qu'on ne me dit pas officiellement de le mettre..."

Chez les voyageurs, interrogés au micro d'Europe 1 à la gare de Strasbourg , la question du masque se pose, mais les avis divergent. "Tant qu’on ne me dit pas officiellement de le mettre, pas besoin", tranche un jeune homme. "Quand il fait chaud, on a quand même du mal à respirer avec", ajoute cette voyageuse. "Moi, le Covid , je le considère aujourd’hui comme une grippe, donc je ne porte pas le masque", avoue-t-elle.

>> LIRE AUSSIAéroports parisiens : les salariés votent la fin de la grève

D’autres vacanciers ont eux déjà leur masque sur le nez dès le hall de la gare. "Et nous allons le porter dans le train", confirme ce père de famille. "C’est une mesure contraignante, mais nécessaire dans ces circonstances", estime-t-il. Une médecin hospitalière, en route vers sa maison de vacances, confirme : "C’est indispensable de porter le masque. D’autant plus que les TGV pour le Sud-Est sont toujours blindés. Mais peu de personnes le font en ce moment", observe-t-elle.

De plus en plus de salariés de la SNCF contaminés

Des voyageur...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles