Covid-19: les voyageurs ne respectant pas la quarantaine obligatoire risquent 1500 euros d'amende

Hugues Garnier
·1 min de lecture
Gabriel Attal le 31 mars 2021 à l'Elysée - Ludovic MARIN © 2019 AFP
Gabriel Attal le 31 mars 2021 à l'Elysée - Ludovic MARIN © 2019 AFP

Le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal a indiqué ce lundi matin que les voyageurs en provenance du Brésil, d'Argentine, du Brésil et d'Afrique du Sud encourent une amende de cinquième classe s'élevant à 1500 euros en cas de non respect de la quarantaine obligatoire à leur arrivée en France.

"Il y aura des contrôles de police et de gendarmerie qui permettront de vérifier que les voyageurs restent bien dans leur lieu de quarantaine et doivent s'isoler", a également annoncé Gabriel Attal sur Europe 1.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

"Ça me semble être tout à fait dissuasif"

En précision, Gabriel Attal a expliqué que cette amende passerait à 3000 euros en cas de récidive.

"Ca me semble être tout à fait dissuasif et un cadre extrêmement strict", estime enfin le porte-parole de l'exécutif.

En outre, les voyageurs en provenance de ces pays se verront distribuer lors de leur arrivée sur le sol français un arrêté préfectoral nominatif où sera spécifiée l'adresse qu'ils ont donnée pour effectuer leur quarantaine. Il sera également accompagné de restriction des horaires de sortie.

Le gouvernement a annoncé samedi soir imposer une quarantaine obligatoire de dix jours pour les voyageurs en provenance de ces pays où les variants brésiliens et sud-africains inquiètent les autorités sanitaires. Cette mesure, qui concernera également la Guyane, sera progressivement mise en oeuvre jusqu'à sa pleine entre en vigueur samedi 24 avril.

Article original publié sur BFMTV.com